Untitled





Numéro double 473 - 474 juillet- août 2020

La pandémie qui a frappé le monde ce printemps a fait ressurgir avec force la question de notre relation collective avec les morts.

Des premières sociétés sédentaires aux habitants de la Chine ancienne, en passant par les Grecs et les Romains, les rites funéraires répondent à un besoin universel d’harmonie entre les vivants et les défunts. Au Moyen Age, prier pour abréger leurs souffrances soude la communauté des chrétiens. La modernité ne met pas fin aux apparitions de fantômes. Mais, dans des sociétés qui, depuis le XIXe siècle, connaissent le déclin de la pratique religieuse et la montée en puissance de la médecine, nos relations avec les morts sont profondément modifiées.


C. Escaïch

Posts à l'affiche
Par Catégories
Par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2020 - Mémoires des arbres